Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2009

Étonnement créaliste à Auschwitz

civilisation-de-la-fete-et-de-loubli.jpg

10:59 Publié dans philosophie | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : auschwitz, créalisme, miranda | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Entre étonnement et perplexité...et j'aurais adoré voir ce film..

Écrit par : carine | 11/04/2009

Effacer ce film fut-il lâche ou courageux ?

Le mettre en ligne risquait de devenir une manière pas assez personnelle de faire du bruit...

Écrit par : Luis | 11/04/2009

Très intéressant. Les similitudes sont effectivement nombreuses à bien y penser : déshumanisation, rejet de culture, usine à barbarie, réduction volontaire et/ou forcée de soi même...

La réflexion est étonnante.

Écrit par : Raphael | 19/04/2009

Une interprétation du créalisme par Saskia

Lire, un matin, un article où un écrivain raconte comment des images de Buchenwald sont restées telles des fantômes en surimpression du film de la jeunesse plaquée or. Le Créalisme serait-il un travelling dans nos inconscients saturés? De là, quelques hypothèses...

Une naissance au Créalisme
Quand on se rêve Jane Dean, et que le «Live Fast Die Young» risque de se briser dans le virage des soins palliatifs, prendre le chemin de traverse plutôt qu'un raccourci. Tout oser, ne jamais présenter d'excuses. Le Créalisme donne un courage, ne prétend pas en être un.

Créalisme, Hédonisme
L'«Ascèse» proposé par Luis de Miranda dans son manifeste pourrait être un devoir d'élégance pour éviter la posture risquée des paresses, et gagner celle d'une contemplation du monde débarrassé de l'utile. Le Créalisme transformerait ainsi un frigo vide en Ready-Made.

Créalisme, Renaissance
Il est tentant de convaincre des mécènes même minimes de la nécessité à encourager le créalisme pour rendre le monde plus beau, comme il est évident qu'il ne convient pas de se faire entretenir par les forces du pouvoir, tombeaux des désirs...

Créalisme, philosophie
Le Créalisme questionne le Jansénisme, bouscule le cynisme: un divertissement qui défie les désenchantements par une exigence de remise en cause de l'habitus, à hauteur d'un monde construit comme "savoir et vivre"....

Écrit par : Saskia | 22/04/2009

Merci Saskia de cette extension de territoire
c'est vrai qu'il serait tentant de fonder un lieu créaliste, où l'on pourrait étudier, travailler, échanger, faire de la recherche et venir des intervenants
j'y réfléchis de plus en plus
si un mécène passe par ce site ou quelqu'un qui possède un hôtel particulier dont il ne sait que faire :-)...

Écrit par : Luis | 22/04/2009

...Pavillon de chasse, par exemple, puisque la chasse est la première incarnation du divertissement pascalien? A articuler, peut-être, aussi, avec la TAZ d'Hakim Bey? Cependant, à l'aune du Web 2.0, tant d'espaces sont à saisir... Il nous suffirait d'agir le rêve plutôt que rêver l'action, qu'en pensez-vous?

Écrit par : Saskia | 22/04/2009

Un lieu favorisant la perpétuation dans la durée des éclosions créatrices serait le bienvenu, surtout s'il fonctionne comme une passerelle transdisciplinaire - sans oublier les liens humains...

Écrit par : Luis | 23/04/2009

Les commentaires sont fermés.