Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2009

"Créer, c'est résister. Résister, c'est créer."

 

En 2004, lors de la commémoration du 60e anniversaire du Programme du Conseil national de la Résistance du 15 mars 1944, des signataires (parmi lesquels Lucie Aubrac, Jean-Pierre Vernant ou Maurice Kriegel-Valrimont), ont lancé un appel dont la phrase centrale nous est rappelée dans cet intéressant texte d'un avatar du comité invisible sur le contrôle social contemporain : "Créer, c'est résister. Résister, c'est créer."

15:57 Publié dans philosophie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : créer, résister, créalisme, résistance | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

"Créer, c'est résister. Résister, c'est créer."
La formule est lisible dans les deux sens, quoi qu’elle soit « élégante ainsi présentée », je partirais de la seconde : « Résister, c’est créer. ».
Notre vécu colorant l’approche. Nous pouvons « jouer avec les mots », mais il me semble que la / les prise (s) de conscience soit (ent) nécessaire (s) pour éclairer les dynamiques à l’œuvre.

Il semble que ce seuil, « résister », nous l’avons pratiqué depuis notre plus tendre enfance, il rejoint le sens d’intégrité, physique, psychique que nous trouvons dans la notion d’homéostasie. …
« Créer, c’est résister. », un second temps, bien que comme monsieur Jourdin qui faisait de la prose sans le savoir, « toute création étant résistance… », je peux « voir » plusieurs niveaux d’interprétations.

Ce « qui m’importe » dans cet énoncé, ce sont les énergies qui nous animent, les flux, leurs directions.

Michel.

Écrit par : Cousy Michel | 25/04/2009

le créalisme pourrait-il être une tentative de détournement du vacarme par la construction d'un espace de dialogue? C'est, j'ai l'impression, ce que tu tentes en proposant des rendez-vous au coin d'un bar, à l'entrée d'une exposition: sortir de l'éternel parcours de la lettre volée (ce que je lis dans ton gnagnagna, est-ce que je me trompe?), pour construire un discours qui soit échange, réciprocité: autoroutes à détourner (cf Ballard, c'est d'actualité)

Écrit par : Saskia | 01/05/2009

Les commentaires sont fermés.