Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2010

Il y a plusieurs mondes

 

 

Axiome créaliste : Il y a plusieurs mondes.

 

Creuser les implications philosophiques, politiques, scientifiques, pragmatiques, etc. de cet axiome est l'affaire du monde créaliste.

23:19 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

"Poser l'un, c'est, immédiatement, poser le multiple, ce que l'on pourrait expliquer comme suit: lorsque l'un est posé, l'acte même de poser l'un implique l'un-en-plus de l'opération même qui consiste à le poser, excède l'un qu'il pose. Ce plus-d'un ne s'ajoute pas à l'un, mais introduit dans l'un posé plus que celui-ci, un "excès", un "écart" (comme dit J-L Nancy dans "Le sens du monde") qui ouvre le multiple dans l'un, le pluriel dans la singularité- "L'un est plus que l'un" (être singulier pluriel). Aussi, exister est co-exister."

Écrit par : Ruz | 24/02/2010

Creuser les implications de la pluralité des mondes au niveau de l'ontologie : il n'y pas que des choses, il y a aussi des liens, des nombres, des réseaux, des amours, des fantômes, des signes, des Anges...et des mondes, des ensembles consistants autonomes ontologiquement liés.

Écrit par : L.Vlad | 24/02/2010

Une personne peut de droit antérieur à tout droit possible, participer indéfiniment de multiples demeures, de multiples mondes. C'est la pratique de la liberté et le destin. La liberté de choix dans un monde pré-donné et déjà construit est la liberté animale, celle des rats de labyrinthe, vendue par la tyrannie comme essence de la liberté. Le labyrinthe de la tyrannie est unidimensionnel.

La production de mondes de choix à partir de situations de désespoir, de marée montante de la Destruction, l'ouverture de voies est la liberté humaine . C'est le combat désespéré entre les mâchoires de la mort . Là où le choix, la liberté est absente, l'homme essentiel produit les mondes qui la produisent à nouveau. Le choix de liberté est déchirement et co-engendrement de la personne, détermination, position et négation entrelacés, mort et résurrection.

Déclaration des devoirs envers l'être humain, extrait.

Écrit par : L.Vlad | 24/02/2010

Les commentaires sont fermés.