Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2010

Conférence JOUISSANCE, CAPITALISME ET CRÉALISME

 

Luis de Miranda.jpg
Date :
vendredi 7 mai 2010
Heure :
19:30 - 20:30
Lieu :
Hotel Timone
Adresse :
107, boulevard Sakakini
Ville :
Marseille, France

Conférence de Luis de Miranda

À propos de son livre : Peut-on jouir du capitalisme ?

Organisée par la section-Clinique Aix-Marseille Session 2009 / 2010 - séminaire Discours et lien social - Institut du champ freudien - sous les auspices du département de psychanalyse de l'Université Paris VIII
http://section-clinique.org/

Entrée libre sur réservation : 06 61 89 98 70
___________

Partout la qualité de vie prend la forme d'une quantité d'envies. Le nouveau monde oscille entre deux versants d'une même pièce de théâtre : côté cour, des passages à l'acte obscènes ; côté coulisses, un puritanisme coupable. Pouvons-nous nous comporter autrement que comme des machines à jouir détraquées, dont le courant alternatif oscillerait entre avidité et rétention, gaspillage et dette ?Beaucoup se demandent pourquoi, une fois réunies les conditions imaginaires ou symboliques de la jouissance, c'est un réel vide ou perverti qui s'installe. C'est que la mécanique même de l'économie libidinale capitaliste repose sur l'angoisse sans cesse repoussée d'un désir dévoyé. Dans un monde globalement structuré par la plus-value, la jouissance prend la forme internationale du « plus-de-jouir ».
Faut-il pour autant renoncer à la joie de vivre et se réfugier dans le moralisme et l'austérité ? Lacan, Heidegger et Marx, articulés ensemble, permettent de dire comment une forme d'existence créative est encore possible. Une telle liberté est l'horizon de ce livre.
_________________
FIL CONDUCTEUR DE LA CONFÉRENCE AVEC LA RÉFÉRENCE DES PAGES DU LIVRE À LIRE

 

MA RENCONTRE AVEC LACAN COMMENCE AVEC LES NÉOLOGISMES ET LES MOTS-VALISE. ET NOTAMMENT LE MOT

 

ÇABOTAGE (qui n'est pas chez Lacan mais...)

 

LONGTEMPS JE ME SUIS IRRITÉ DE BONNE HEURE EN OBSERVANT MON PÈRE SORTIR, PAR MOMENTS, DE L’ESPACE DE DIGNITÉ QU’EN TANT QUE FILS JE LUI ASSIGNAIS : CETTE MANIFESTATION SPORADIQUE DE CE QUE J’APPELAIS L’ANIMALITÉ DE MON PÈRE, L'EMERGENCE DU NON POLICÉ CHEZ LES PROCHES, SOUVENT TROP PROCHES, ON PEUT APPELER CELA LE ÇABOTAGE.

 

COMME POUR DELEUZE, LISANT LES TEXTES DE LACAN POUR LA PREMIÈRE FOIS, À L’ÂGE DE TRENTE ANS, EN PÉRIODE DE DÉSESPOIR, OU DIRAIT-ON DÉPRESSION, JE NE COMPRIS PAS GRAND-CHOSE, MAIS JE SENTAIS QU’IL Y AVAIT LÀ QUELQUE CHOSE DE L’ORDRE DE CE QUI M’ANIME, À SAVOIR LE STYLE, DONT J’AI NOTÉ QUELQUE PART QU’IL ÉTAIT LA SEULE FORME DE CASTRATION ACCEPTABLE.

 

ICI LIRE PAGE 28

 

CETTE ANNÉE-LÀ, J’ENTREPRIS DONC DE LIRE, JE NE DIRAIS PAS TOUT LACAN, CAR LACAN N’EST PAS TOUT, MAIS BEAUCOUP DE SES LIVRES. C’ÉTAIT EN 2004 ET CE LIVRE EST L’ABOUTISSEMENT DE CES LECTURES.

 

QUANT À LA JOUISSANCE, LE SIGNIFIANT EST CENTRAL POUR CEUX QUI COMME MOI NACQUIRENT VERS 1971 ET GRANDIRENT AVEC LES ÉCHOS ASSOURDIS DE L’ONDE VIBRATOIRE DEDITS ÉVÉNEMENTS DE 1968, DONT UNE IRRUPTION HISTORIQUE SINGULIÈRE EST ENCORE LISIBLE À LA FIN DU SÉMINAIRE L’ENVERS DE LA PSYCHANALYSE.

 

AUJOURD’HUI, LE DISCOURS CAPITALISTE PRÉFÈRE EUPHÉMISER SOUS LE TERME DE FUN. LE FUN D’INDIVIDUS QUI SERAIENT SANS LIMITES, SANS ENTRAVES.

 

ICI LIRE PAGE 17-18

 

MAIS QUE SERAIT, DEMANDERA-T-ON, UN ÉROS SANS MANQUE ? PROBABLEMENT UN CRÉROS, QUI EST UNE RÉPONSE AU ÇABOTAGE, MAIS N’ANTICIPONS PAS.

 

EN TERMES LACANIENS, LA QUESTION DOXIQUE PEUT-ON JOUIR DU CAPITALISME ? SE DIRAIT PEUT-ON NE PAS ÊTRE JOUIS PAR LE CAPITALISME ?

 

MAIS QU’EST-CE QUE LE CAPITALISME ? C’EST, POUR LACAN, UN DISCOURS, UNE VARIANTE DU DISCOURS DU MAÎTRE. QU’EST-CE QU’UN DISCOURS ?

 

ICI LIRE PAGE 33 ET 35 ET 38

 

 

QU’EST-CE QUE LA JOUISSANCE ?

 

ICI LIRE PAGE 31

 

LA JOUISSANCE EST LE LIEU UTOPIQUE DE L’OBJET PETIT A, C’EST L’ABSOLU, LE TOMBEAU DES DANAÏDES, L’INACESSIBLE ÉTOILE, POINT INVISIBLE ET INDICIBLE AUTOUR DE LAQUELLE S’AXE TOUT DISCOURS. RIEN N’EST TOUT, MAIS TOUT N’EST PAS RIEN.

 

ICI LIRE PAGE 45 ET 46

 

MARX A MONTRÉ QUE LORSQU’ON COMMENCE À QUANTIFIER LE TRAVAIL, ON DÉNATURE SA VALEUR SOUS FORME DE PLUS-VALUE. DE MÊME, QUAND ON TENTE DE COMPTER LA JOUISSANCE, CELLE-CI SE RÉIFIE SOUS LA FORME D’UN SUCCÉDANÉ QUE LACAN APPELLE, POUR MONTRER, AVEC MARX, QUE NOUS SOMMES ENTRÉS DANS L’ÈRE DU NUMÉRISME, LE PLUS-DE-JOUIR.

 

ICI LIRE PAGE 49

 

QU’EST-CE QUE LA PLUS-VALUE POUR MARX ?

 

ICI LIRE PAGE 49 ET 50

 

POUR QUE L’ASTUCIEUX PLUS-DE-JOUIR DU DISCOURS CAPITALISME FONCTIONNE (BIEN QUE SELON LACAN IL SOIT VOUÉ, TÔT OU TARD, OU TROP TARD, À LA CREVAISON), IL EST NÉCESSAIRE DE PRODUIRE DES LEURRES POUR LA JOUISSANCE, HEURES QUE NOUS NOMMERONS MARCHANDISE ABSOLUE.

 

ICI LIRE PAGE 52 ET 53

 

CE QU’IL FAUT COMPRENDRE, C’EST QUE POUR LE CONSOMMATEUR, LA PERTE EST BEL ET BIEN ANTÉRIEURE AU DÉSIR, QUI DEVIENT DÉSIR DE DÉSIR.

 

ICI LIRE PAGE 58

 

CE QUI EST EN JEU, C’EST UNE COURSE À LA LIBERTÉ DE DÉSIRER QUI SANS CESSE EST ENTRAVÉE PAR L’ACTE D’ACHAT, ACTE QUI COMBLE TEMPORAIREMENT L’ANGOISSE QUI CROÎT LORSQUE LA LIBERTÉ SE FAIT SENTIR. CE QUE LE CONSOMMATEUR ACHÈTE, C’EST CE QU’IL A PERDU DE SA SUBJECTIVITÉ CRÉATRICE.

 

ICI LIRE PAGE 67

 

OR MARX, DANS SON ÉBAUCHE DE L’ÉCONOMIE POLITIQUE, PARLE DÉJÀ DE JOUISSANCE COMME DE L’AU-DELÀ DE LA RICHESSE ET DE LA SUBSTITUTION D’AUTRUI PAR L’ARGENT.

 

ICI LIRE PAGE 87 À 89

 

12:50 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Lire aussi L'Envers de la psychanalyse (séminaire de Lacan)

http://royalcaute.blogspot.com/2008/02/jacques-lacan-vincennes-03-decembre.html

Écrit par : LdM | 02/05/2010

Anne, peux-tu développer ? ;-)

Écrit par : LdM | 09/05/2010

succès de la conférence, salle pleine, certains assis parterre, d'autres restés debout. Près de 130 personnes présentes selon les organisateurs.

Écrit par : Sagry | 11/05/2010

Les commentaires sont fermés.